De la (non-)joie de travailler dans la pub


Ce billet, c’est du blabla, du montrage de création et du « comment que j’ai fait », le tout en même temps.

En clair, j’ai connu il y a quelques semaines une expérience assez pénible pour la réalisation d’une pub. Pour remettre les choses dans le contexte, j’avais bossé sur une pub en stop-motion avec des petits personnages fabriqués à partir de calculatrices, de gommes et autres fournitures de bureau. Comme la pub a connu un certain succès, le client a voulu remettre le couvert mais en réduisant drastiquement le budget et les délais, rendant impossible la réalisation d’une autre pub en stop-motion (y’avait eu 2 jours de construction d’un décor de chambre d’enfant surélevé, plus 3 jours de tournage, plus 1 semaine de post-production environ). Du coup on a décidé d’opter pour la solution After Effects avec un shooting rapide d’une demi journée des personnages devant un fond vert sous tous les angles et d’animer le tout sous After Effects dans un univers 3D. L’idée étant de rentrer dans une maison et de tomber sur les 3 petits personnages faisant la fête, avec cotillon, boule à facettes, ballons, etc…

L’agence nous avait envoyé toutes ces références montrant principalement des discothèques. On est donc parti dans cette direction, j’avais même créé sous photoshop un dancefloor assez complexe que je pouvais animer comme je le voulais. Une vraie fantaisie colorée, croyez moi. Premier problème : malgré les références, l’agence voyait plutôt une ambiance fête à la maison. J’ai dû donc virer toutes mes jolies animations, changer les couleurs… Un boulot qui a duré une bonne dizaine de jour (dont 2 fériés passés à travailler) avec moi dirigeant une graphiste qui a fait des merveilles en animant les personnages.

Jusqu’au jour où l’on apprend que la pub est abandonnée : motif officiel : la chef du département marketing du client (une chaîne de distribution australo-néo-zélandaise) n’était pas au courant de cette pub, elle n’avait rien demandé de tel et refusait donc d’en approuver la diffusion. Alors que l’agence était très contente de la pub (NB pour ceux qui ne sont pas habitués, la production d’une pub englobe en général 3 acteurs : le client qui allonge les ronds et pour qui est destinée la pub, l’agence qui est engagée par le client et qui fournit le brief créatif et enfin la boite de prod – nous – qui est engagée par l’agence et qui va s’occuper de réaliser la pub).

Une seconde version pub devait être diffusée 10 jours plus tard. On nous a dit qu’en attendant de savoir ce qu’ils allaient faire, il valait mieux continuer à travailler dessus. La différence provenant des Price & Products. Et là je vous le dit solennellement : il n’y rien de pire que les Price & Products. C’est la lie de la publicité, pire que toutes les pires merdes qu’on pourrait vous montrer, pire que la pire des pubs LeChat Machine que c’est sans phosphates. En gros, c’est l’image d’un produit et un prix à disposer sur l’écran pendant que la voix-off décrit le produit. C’est idiot, c’est con et c’est surtout hyper rigide, rien de créatif là-dedans. Grosso modo, c’est une insulte pour ceux qui travaillent dessus et une insulte pour ceux qui regardent la pub, mais c’est pas cher et efficace, donc tout bénef pour le client.

Quelques jours avant la diffusion, on nous dit d’abandonner TOUTE la séquence avec les personnages qui dansent pour remplacer ça par des images de ballons sur lesquels on aurait collé des logos de marques. Sur fond blanc. Le truc moche au possible, le reniement du peu de choses créatives que la publicité peu apporter parfois, la dure réalité de ce qu’EST le backroom de la pub. Et d’enchaîner ça avec les Price & Products. L’horreur.

Donc au final, la pub qui est présentée ici est une pub abandonnée, orpheline. Mais au moins, elle me plait à moi, c’est déjà ça. La vidéo présente aussi, très (trop peut-être) rapidement les différents éléments qu’on a utilisés pour créer la pub. Notez surtout la création du dancefloor ainsi que la création des lumières projetées de la boule à facette en fin de vidéo. J’en suis pas peu fier.

Tout d’abord quelques images de la version « disco » et « non-disco » (rien à voir avec le film de ce tâcheron de Oteniente). Vous noterez que pour l’une des images de la version disco, y’a mini problème, comme j’ai fait 3 rendus différents (un rendu du décor, un rendu des personnages et un rendu des lumières de la boule à facette) et que j’ai combiné ensuite le tout, les ballons se sont retrouvés devant des éléments alors qu’ils auraient dû être derrière.








2 commentaires:

15 avril 2008 à 22:26 Vince

ça gere, vraiment pas mal du tout! Pour les lumieres, tu as fait un cube ds after avec des trous et tu as mi une lumiere ambient dedans? Ça plombe pa strop le stemps de calcul?

En tt cas nice job, et quel bordel niveau organisation la pub, c'est vraiment (souvent) degueu!

16 avril 2008 à 08:16 Nicolas Plaire

Pour les lumières, j'ai fait un calque Photoshop avec des trous dedans, j'en ai fait un cube sous AE et en effet avec une lumière dedans... J'ai pu gagner du temps de calcul en diminuant la "précision" de l'ombrage dans les options avancées de composition (me souvient plus de comment ça s'appelle et j'ai pas AE ouvert là) vu que j'avais pas besoin d'être précis... Ensuite j'ai fait le rendu en 3 parties différentes. Les personnages animés avec une couche alpha. Puis les lumières et enfin les décors et les reflets pour compositer tout ça ensemble. Etonnement, c'est les personnage qui ont mit le plus de temps à faire un rendu parceque After gère quand même très mal les photo haute résolution (1 heure de rendu sur un Quad-core avec 4 Go de ram pour 8 secondes d'animation).

Bon sinon oui la pub à moins d'être une grosse star et d'être embauché pour ton talent spécifique, c'est vraiment naze. Mais y'a du fric là dedans.

Enregistrer un commentaire

Nobody's Perfect Le Blog qui t'explique la life Avatar Logo
Bonjour à tous... Mon p'tit nom à moi c'est Nicolas Plaire, je suis réalisateur, designer, monteur et je fais bien le thé. Dans mes pérégrinations à la recherche d'inspiration (ou d'idées à piquer sans vergogne!) je me suis dit que ce serait sympa de partager mes découvertes. Ceci est donc mon blog où je showcase mon travail, mais où je présente des clips, des artistes, des pubs, des jeux vidéos qui me plaisent. Parfois je me laisse aller dans des réflexions plus personnelles sur mon métier, l'inspiration, la vie et les abeilles.

Blogger Buster LogoSmashing Logo© Nobody's Perfect.