Guiness – Fridge Magnet


Guiness doit payer ses créatifs des fortunes et en même temps leur pendre une grosse masse bien lourde au dessus de leurs petites têtes pour que ces derniers débarquent toujours avec la bonne idée, Cette fois, c'est Fridge Magnet, l'aimant de frigo. Sauf que là, c'est l'aimant A frigos. Matez donc cette pub tournée à Buenos Aires et réalisée par Mal Stevenson.



Et c'est l'occasion de ressortir cette pub qui avait fait scandale il y a quelques mois. Si vous l'aviez ratée, c'est l'occasion de la voir et si vous la connaissiez... ben je peux pas faire grand chose de plus que de vous proposer de la regarder à nouveau.



2 commentaires:

16 octobre 2008 à 11:06 Vince

Enorme la derniere, je me souviens quand je l'avai vu la premire fois, bien tripé c'est cool!

^^

16 octobre 2008 à 22:37 Zoidberg l'Alcoolique

Trop classe, celle avec la fille.
Moi qui pensais que la bière était une boisson de beaufs, j'en suis pantois.
Ahah, prend ça, idée reçue!

Celle des aimants, j'ai du mal à me concentrer avec les travaux en bas de chez moi (mais le Love Bar sous mes fenêtres est en train de devenir le Teki Bar, c'est un évènement suffisamment important pour que je supporte quelques nuisances sonores), mais j'avoue ne pas avoir bien saisi le concept.
En tout cas c'est bien fait.
Bon, ça fait un peu tapette, quand même.
Où sont les gonzesses, je demande.

Enregistrer un commentaire

Nobody's Perfect Le Blog qui t'explique la life Avatar Logo
Bonjour à tous... Mon p'tit nom à moi c'est Nicolas Plaire, je suis réalisateur, designer, monteur et je fais bien le thé. Dans mes pérégrinations à la recherche d'inspiration (ou d'idées à piquer sans vergogne!) je me suis dit que ce serait sympa de partager mes découvertes. Ceci est donc mon blog où je showcase mon travail, mais où je présente des clips, des artistes, des pubs, des jeux vidéos qui me plaisent. Parfois je me laisse aller dans des réflexions plus personnelles sur mon métier, l'inspiration, la vie et les abeilles.

Blogger Buster LogoSmashing Logo© Nobody's Perfect.